Abonnés
Article contributeur

Santé: le gel des cabinets médicaux provoque de multiples querelles

Médecins, assureurs et défenseurs des patients s’écharpent sur la future loi régissant l’admission de nouveaux médecins dans le secteur ambulatoire.

"Lorsque le moratoire sur l’admission de nouveaux médecins a été levé entre janvier 2012 et juin 2013, les dépenses de santé ont augmenté de 7,8% par année", souligne Rebecca Ruiz, présidente de la Fédération suisse des patients.
Les cantons devraient pouvoir décider du nombre de médecins autorisés à pratiquer dans le domaine ambulatoire. Le Conseil national débat mercredi d’une révision de la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal) en ce sens. Pour ce faire, les autorités cantonales peuvent fixer des plafonds pour certaines spécialités médicales dans des régions définies. En outre, lorsque les coûts augmentent à un rythme supérieur à la moyenne dans un domaine de soins, les cantons ont la possibilité de suspendr...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article