Abonnés
Article contributeur

L’effet «Lagarde», une étape significative pour la diversité

Les femmes occupent de plus en plus souvent des postes clés dans les milieux économique et politique. La performance des organisations concernées en est durablement améliorée.

Anne Tolmunen
L’Europe se trouve à un carrefour, non pas en rapport avec le Brexit mais grâce à des femmes fortes. Le 1er novembre, Christine Lagarde, ex-directrice du Fonds monétaire international (FMI) a pris les rênes de la Banque centrale européenne, et Kristalina Gueorguieva lui a succédé à la tête du FMI. Dans le même temps, Ursula von der Leyen succède à Jean-Claude Juncker au poste de présidente de la Commission européenne. Il s’agit d’une étape significative pour la cause des femmes, et les invest...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article