Abonnés

Le printemps trop chaud fait redouter des problèmes d’approvisionnement en eau

le printemps de cette année a été nettement plus sec que d'habitude, tout comme l'automne et l'hiver précédents.

Keystone
Le printemps 2022 a été l'un des plus chauds depuis le début des mesures en 1864.
Le printemps 2022 a été chaud - trop chaud: de mars à mai, les températures ont dépassé la norme d'environ 2,5 degrés. Comme il a également été trop sec, les conséquences risquent d'être «fatales» en été, selon SRF Meteo.En effet, la neige, qui sert habituellement de réserve d'eau, manque également. Ces prochains mois, seul un quart des réserves habituelles de neige sera disponible, a annoncé samedi SRF Meteo. Sur le champ de mesure du Weissfluhjoch, près de Davos (GR), il n'en reste que 35 c...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article