Abonnés

Le PIB suisse n'est pas immunisé contre le risque de pénurie de gaz

L'industrie suisse d'exportation pourrait ressentir la faiblesse conjoncturelle de la zone euro sans toutefois voir ses performances ralentir, selon les analystes de Credit Suisse.

KEYSTONE
les prévisions de croissance pour 2023 ont été revu à la baisse par les analystes de Credit Suisse qui écartent toutefois l'éventualité d'une récession.
Si la Suisse est moins vulnérable à une pénurie de gaz que ses voisins européens, elle n'est pas protégée contre les hausses de prix ou le rationnement. Dans ce contexte, les prévisions de croissance pour 2023 ont été revu à la baisse par les analystes de Credit Suisse qui écartent toutefois l'éventualité d'une récession.«En cas d'interruption complète de l'approvisionnement en gaz russe à partir du mois d'août ou d'une hausse durable du prix du gaz à 200 euros par mégawattheure (MWh), nous r...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article