Abonnés

Le KOF abaisse ses prévisions du PIB pour 2022

La croissance est attendue à 2,8% pour cette année en Suisse, contre 3% jusqu'ici, en raison du ralentissement économique mondial lié à la guerre en Ukraine.

KEYSTONE
L'inflation élevée constitue actuellement le plus grand risque conjoncturel, souligne le KOF, tout en relevant que le renchérissement en Suisse reste relativement faible en comparaison internationale.
L'institut de recherches conjoncturelles KOF de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) abaisse ses prévisions de croissance du produit intérieur brut suisse en 2022 et 2023. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a mis un coup de frein au redressement de l'économie mondiale à la suite de la pandémie de Covid, expliquent les analystes, qui soulignent le niveau important de l'inflation.La croissance du PIB suisse est attendue à 2,8% en 2022, contre 3% jusqu'ici, selon un communiqué publ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article