Abonnés

Votations fédérales: la Suisse refuse d'interdire l'élevage intensif

Le peuple a voté non à 62,9% à l'initiative qui visait à améliorer le bien-être animal notamment avec des normes bio dans la Constitution. Le Conseil fédéral craignait des conflits avec les accords internationaux

KEYSTONE
Au-delà des aspects éthiques et du rapport aux animaux, la cible affichée du texte était la consommation de viande en Suisse, beaucoup trop élevée aux yeux des initiants.
L'élevage intensif des animaux de rente ne sera pas interdit en Suisse. Le peuple a rejeté dimanche l'initiative populaire «Non à l'élevage intensif» par 62,9% des voix. Seul le canton de Bâle-Ville a dit «oui» à ce durcissement des règles.En Suisse romande, le refus a été particulièrement net en Valais, avec 76,1%, à Fribourg (72,9%) et dans le Jura (72,4%). Vaud (65,6%) et Neuchâtel (63,9%) ont été un peu moins sévères. Le Tessin rejette également l'initiative, à près de deux contre trois.A...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article