La réforme de l'impôt anticipé semble vouée à l'échec

A peine 30% des personnes interrogées par le premier sondage disent vouloir soutenir le projet.

KEYSTONE
Claude Longchamp estime que le vote sur l'impôt anticipé est perdu.

Le rejet de la réforme de l'impôt anticipé, réclamé par la gauche, semble être déjà acquis, estime dans le SonntagsBlick le politologue Claude Longchamp, qui se base sur les résultats du premier sondage sur les votations du 25 septembre. Avec à peine 30% des personnes interrogées disant vouloir soutenir le projet, il est «presque impossible» pour le camp bourgeois de remporter la votation, analyse M. Longchamp. De nombreux élus de droite sont du même avis, estimant en coulisses que le vote est déjà perdu, rapporte le journal. (awp/ats)

Commentaires