La Confédération prévoit des emprunts d'au moins 8 milliards en 2022

Le besoin de fonds reflète l'échéance d'un emprunt d'environ 3,5 milliards en mai, du déficit de financement attendu de la Confédération ainsi que les remboursements aux cantons pour l'aide aux cas de rigueur.

Keystone
Comme les besoins de financement de la Confédération sont toujours liés à de grandes incertitudes, le volume des créances comptables en souffrance sur le marché monétaire sera maintenu l'année prochaine dans une fourchette de 8 à 14 milliards.

L'Administration fédérale des finances (AFF) entend émettre l'an prochain des emprunts d'un montant nominal de 6 milliards de francs. En tenant compte d'une échéance en 2022, l'encours augmentera au total de 2,5 milliards, communiquent mercredi l'AFF et la Banque nationale suisse (BNS).

Dans le cadre de l'actuelle planification, la Confédération devra lever l'an prochain pas moins de huit milliards de francs sur le marché des capitaux. Le besoin de fonds reflète principalement l'échéance d'un emprunt d'environ 3,5 milliards en mai, du déficit de financement attendu de la Confédération ainsi que les remboursements restants aux cantons pour l'aide aux cas de rigueur.

Comme les besoins de financement de la Confédération sont toujours liés à de grandes incertitudes, le volume des créances comptables en souffrance sur le marché monétaire (GMBF) sera maintenu l'année prochaine dans une fourchette de 8 à 14 milliards. La Confédération peut ainsi réagir à court terme si elle a besoin de plus ou moins de moyens en raison de l'évolution des conditions-cadres, ajoute le communiqué.

Les enchères d'emprunts ont lieu le deuxième mercredi de chaque mois, sauf en août, celles d'octobre et de décembre étant toutefois optionnelles. (ATS)

Commentaires