Abonnés

La bureaucratie fait disparaître des dispositifs médicaux du marché suisse

Le statut d’Etat tiers, suite à l’échec de l’accord-cadre avec l’UE, entraîne une hausse des coûts de production de 6% pour les medtech et une réduction de l’offre en biens destinés à la santé.

KEYSTONE
Le groupe bernois, Ypsomed, produit notamment des pompes à insuline pour les diabétiques.
Face à l’augmentation des charges administratives, bon nombre de fabricants suisses de dispositifs médicaux rationalisent leur production. Ils sont 60% à vouloir réduire leur portefeuille, selon une enquête de Swiss Medtech publiée mercredi. Conséquence: environ 13% de leurs produits destinés à la santé ne seront plus disponibles sur le marché helvétique. L’association professionnelle du secteur pointe du doigt la nouvelle réglementation européenne entrée en force l’an dernier. Dans ce dossie...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article