Abonnés

Des espoirs douchés en matière de recherche et d’accès au marché européen

Débloquer le milliard de cohésion: un signal de bonne volonté de la part de la Suisse, qui ne suffira toutefois pas à faire infléchir la position européenne sur la question du cadre institutionnel.

Keystone
En charge du dossier européen, la secrétaire d’Etat, Livia Leu, s’est déplacée à Bruxelles, il y a deux semaines, pour une visite de travail.
Les sénateurs ont accepté jeudi après-midi de débloquer le deuxième milliard de cohésion à destination de l’Europe sans condition. Peu avant 22 heures, le National a à son tour accepté de supprimer les conditions à son octroi. Le Conseil fédéral table sur cet instrument pour relancer la dynamique des relations avec l’Union européenne (UE), après l’arrêt des négociations sur l’accord-cadre en mai dernier. 

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article