Après deux ans de baisse, les prix à la production et à l'importation ont pris 2,7% en 2021

Le renchérissement s'est révélé plus marqué pour les produits importés que pour ceux élaborés en Suisse.

Keystone
Les produits pharmaceutiques ont plutôt tiré les prix vers le bas.

Les produits pétroliers, les métaux ainsi que les produits semi-finis en métaux ont provoqué l'année dernière une augmentation des prix à la production et à l'importation en Suisse. Ce renchérissement a atteint 2,7% en moyenne, selon les indications fournies mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les produits pharmaceutiques ont plutôt tiré les prix vers le bas, précise le communiqué. Le renchérissement s'est révélé plus marqué pour les produits importés (+5,1%) que pour ceux élaborés en Suisse (+1,6%).

La hausse de 2,7% intervient après deux années de baisse, les prix à la production et à l'importation ayant reculé de 3,0% en 2020 et de 1,4% en 2019.

OFSLe recul de l’indice des prix à l’importation par rapport à novembre 2021 est avant tout à mettre sur le compte des produits pétroliers.


Sur le seul mois de décembre, l'OFS a calculé un tassement mensuel de 0,1% de l'indice des prix à la production et à l'importation, à 105,1 points. En rythme annuel, une augmentation de 5,1% est constatée.

En ce qui concerne l'indice des prix à la production, les produits en bois ont soutenu la tendance haussière par rapport à novembre, contrairement aux produits pétroliers, les métaux et les produits semi-finis en métaux.

L'indice des prix à l'importation a reculé sur un mois, principalement sous l'effet des produits pétroliers. Les préparations pharmaceutiques, les ordinateurs, les métaux, les produits semi-finis en métaux et les chaussures ont également affiché des prix à la baisse, note l'OFS dans son communiqué. Les hydrocarbures, le café vert, les automobiles ainsi que le cuir et les articles en cuir ont renchéri.(AWP)

Commentaires