Abonnés

A Genève, 4000 contribuables rapportent plus d’un demi-milliard de francs

L’initiative pour faire passer le taux d’imposition à 1,5%, acceptée vendredi, pourrait faire fuir les contribuables dont «la mobilité est avérée», estiment certains milieux.

KEYSTONE
«La structure fiscale du canton du bout du lac est extrêmement fragile», signale Nathalie Fontanet.
Lancée par la gauche et les syndicats, l’initiative «Pour une contribution temporaire de solidarité sur les grandes fortunes» a obtenu vendredi dernier la sympathie de la majorité de gauche du Conseil d’Etat genevois. Le texte veut faire passer le taux maximum d’impôt sur la fortune de 1 à 1,5% pour les fortunes de 3 millions de francs et plus, ceci pour une période de dix ans. Dans son communiqué, le Conseil d’Etat a dit approuver le mécanisme et son intention, mais souhaite qu’un contre-pro...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article