Article contributeur

Miser sur les actions de qualité survendues

Certaines actions survendues affichent de solides fondamentaux à l’horizon 2023: un solide rendement des fonds propres de 21% et une croissance des bénéfices par action prévisionnelle de 15%.

Les inquiétudes liées à l’inflation, ainsi qu’aux hausses soudaines des taux d’intérêt de la Banque nationale suisse et de la Réserve fédérale américaine, ont été, de nouveau, à l’origine d’âpres reculs sur les marchés d’actions. Point de situation.

La crainte de voir l’économie américaine tomber en récession en 2023 assombrit les perspectives de bénéfices des entreprises et leurs cours sur les marchés. En outre, la guerre en Ukraine va durer et crée une situation de sous-approvisionnement, notamment en matières premières agricoles et en énergie. La récente levée partielle des confinements stricts en Chine n’a rien arrangé. Bien qu’elle laisse entrevoir une résolution progressive de la problématique liée aux chaînes d’approvisionnement.

Les opportunités de la volatilité

Ces derniers mois ont aussi été une période difficile pour les actions européennes. Elles ont souffert des craintes liées à l’inflation, au ralentissement conjoncturel de l’économie et au durcissement des politiques monétaires, ainsi que des incertitudes géopolitiques.

Toutefois, la volatilité et les corrections du marché n’ont rien d’exceptionnel. Car elles offrent aussi aux investisseurs d’intéressantes opportunités à saisir.

Les actions survendues

La Recherche d’UBS a donc sélectionné des actions avec de solides fondamentaux, survendues du fait des récentes turbulences sur le marché. L’évaluation des placements à risques mondiaux demeure neutre et la préférence se porte sur les valeurs de substance, ainsi que sur les actions de rendement de grande qualité.

Suite aux récentes fluctuations, on identifie des opportunités intéressantes sur les actions européennes qui ont chuté d’environ 13% depuis le début de l’année. En effet, les récentes corrections les ont rendues meilleur marché. Les investisseurs seraient ainsi bien avisés de s’exposer davantage aux entreprises de qualité dont les évaluations ont reculé ces derniers mois.

Les perspectives d’augmentation des bénéfices devraient rester solides dans l’ensemble, en particulier pour les entreprises dotées d’un modèle d’affaires qui a fait ses preuves. Les effets probables des augmentations de taux sur les évaluations sont en majeure partie escomptés.

Avec prudence toutefois

Certaines actions survendues affichent de solides fondamentaux à l’horizon 2023: un solide rendement des fonds propres (RoE) de 21% et une croissance des bénéfices par action prévisionnelle de 15%. Leurs évaluations sont désormais plus raisonnables et se situent, après les dernières corrections du marché, en dessous de la moyenne sur dix ans.

Ces actions peuvent tout de même aussi enregistrer de fortes variations et elles ne sont pas entièrement à l’abri en cas d’«atterrissage brutal» de l’économie. Elles ne devraient donc être envisagées qu’au sein d’un portefeuille diversifié.

Commentaires

Daniel Kalt / James Mazeau

UBS Global Wealth Management Chef économiste suisse / Chief Investment Office (CIO)