Abonnés
Article contributeur

Les investisseurs retails ont raté le cycle de bull market

Le manque de moyens et d’expertise n’a pas permis d’accéder aux rendements élevés qui ont suivi la crise de 2008.

«L’on dit souvent qu’une vague montante élève tous les navires sur la mer. Mais que cette vague n’est d’aucune utilité lorsque l’on ne dispose pas soi-même d’un navire.» C’est ce que Claes Bell, analyste chez Bankrate, l’un des plus importants fournisseurs américains de services financiers aux particuliers, observe au sujet des investisseurs individuels («retail») aux États-Unis. Pour la majorité d’entre eux, en effet, depuis la crise financière de 2008, le bateau a fait défaut: par manque de...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article