Article contributeur

Le Bitcoin ne remplacera pas l'or

Nouvelles déceptions pour les cryptomonnaies après la faillite de la plateforme FTX.

KEYSTONE
La chute du Bitcoin de -25% au cours des premiers jours de novembre annonce clairement une perte de confiance des investisseurs qui espéraient un rebond après la stabilisation des quatre derniers mois au-dessus de 18.000 dollars.

Le dernier épisode de la faillite de la plateforme FTX n’aura peut-être pas de conséquences directes sur le Bitcoin si l’on en croit l’information indiquant qu’il n’y avait pas de bitcoin dans le bilan de FTX impliquant une absence de liquidation forcée. Il renforcera pourtant sans doute la prise de conscience de certains sur la fragilité des montages et des structures liées aux cryptomonnaies, dont la définition devrait plutôt être de cryptoactifs. Sans vouloir en exagérer les effets indirects, il est probable que cet épisode contribue tout de même à altérer la confiance déjà particulièrement entamée des investisseurs pour ces cryptoactifs spéculatifs.

La chute du Bitcoin de -25% au cours des premiers jours de novembre annonce clairement une perte de confiance des investisseurs qui espéraient un rebond après la stabilisation des quatre derniers mois au-dessus de 18.000 dollars. Le peu de réaction positive après la chute du dollar, alors que l’enthousiasme revenait et relançait une séquence de «risk on» peut-être temporaire dans les marchés financiers, constitue un facteur plutôt inquiétant pour la communauté des investisseurs tentée par l’aventure des cryptoactifs, alors que le Nasdaq et l’or bondissaient d’environ +10%.

En 2018, le bitcoin avait chuté de -85%. Il reste à cet actif un potentiel de chute de près de 6500 dollars si un schéma identique devait se concrétiser avant de peut-être retrouver de nouveaux acteurs prêts à tenter l’aventure.

Commentaires

Alain Freymond

BBGI