Article contributeur

Le bitcoin bientôt sous contrôle? 

Un projet de réglementation américain vise directement la caractéristique première de la monnaie virtuelle, l’anonymat.

Keystone

Le marché des cryptomonnaies a le vent en poupe soutenu par les achats d’acteurs de renom tels que certaines grandes banques américaines, de grands fonds de placement ou l’achat de Tesla pour 1,5 milliard de dollars. Le Bitcoin est la crypto de référence en termes de taille et d’échange, son marché atteint aujourd’hui 1000 milliards de dollars et le développement des futures lui a donné une nouvelle dimension et accessibilité.

Critiquée récemment par la secrétaire au Trésor Janet Yellen, l’industrie de la monnaie virtuelle pourrait voir son attractivité enrayée par la régulation. En effet, les mesures proposées visent directement la caractéristique première du Bitcoin, qui est l’anonymat des parties prenantes, en obligeant les entreprises de services financiers à enregistrer l’identité des détenteurs de cryptomonnaie. Les arguments des autorités américaines étant l’utilisation de ces dernières pour le blanchiment d’argent ou le financement des activités illégales et le terrorisme. Avant l’élection de Biden, le Trésor a précipité la publication des règles, sous l’égide de la FinCEN (bureau de renseignement des crimes financiers). Le projet de réglementation a conduit à une levée de bouclier, dont la Chambre du commerce américain, entravant le Trésor à repousser la mise en place des mesures et à prolonger la période de consultation, laissant la responsabilité à l’administration Biden. A ce jour, aucune date de prise de décision n’a été communiquée

Malgré l’utopie d’un monde virtuel sans contrôle étatique, la pression actuelle sur les acteurs financiers en matière de transparence et d’éthique, nous ramène à la réalité avec des gouvernements, le fisc et des systèmes judiciaires aux commandes. En soit, il serait ingénu de penser qu’un pan entier du monde financier reste dans l’opacité et ne doive répondre à aucune règle.

Ce qui serait un coup de frein au marché des cryptomonnaies… à suivre.

Commentaires

Karine Patron