Abonnés

BNS: la politique actuelle ne va pas changer à court et moyen terme, affirme Gero Jung

En marge d'Investora, le chef économiste de Mirabaud Asset Management a estimé que la Banque nationale aura de la peine à sortir de sa politique monétaire. Et les autres banques centrales n’y sont pas étrangères.

Keystone
Thomas Jordan, le président de la BNS, est toujours en convalescence. De quoi renforcer la probabilité d'un statu quo selon Gianluigi Mandruzzato, économiste senior chez EFG.
Gero Jung ne s’attend pas à une rupture dans l’approche monétaire de la Banque nationale suisse (BNS), qui dévoilera son examen de la situation économique le 23 septembre. «La BNS va continuer avec sa politique actuelle de taux négatifs et d’interventions sur les marchés des changes. Il n’y aura à court et moyen terme aucun changement», a déclaré mercredi le chef économiste de Mirabaud Asset Management en marge du salon Investora qui se tient cette année à Zürich-Stettbach. Le montant de...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article