Article contributeur

Exploiter les opportunités du secteur de la santé

En plus d'une croissance des bénéfices structurellement élevée, le secteur de la santé présente aussi des qualités défensives.

Les investisseurs s’interrogent sur le positionnement à adopter compte tenu des cours boursiers records et de leur probable poursuite à la hausse. Mais l’évolution imprévisible de la pandémie et les craintes liées aux taux d’intérêt suscitent aussi des incertitudes. Dans ce contexte, le secteur de la santé devrait offrir de belles perspectives de surperformance.

En effet, ce secteur bénéficie de tendances structurelles favorables, notamment l’évolution démographique, ainsi que la croissance des soins de santé dans les pays émergents. Outre une croissance des bénéfices structurellement élevée, le secteur de la santé présente aussi des qualités défensives, car le cycle conjoncturel a relativement peu d’influence sur la demande de services de santé.

Nous privilégions les entreprises innovantes à petite ou moyenne capitalisation qui contribuent à la transformation du secteur. Tour d’horizon.

Miser sur les actions pharmaceutiques…

Au cours des vingt dernières années, le rapport cours/bénéfice (PER) du secteur était en moyenne supérieur de 10% à celui de l’ensemble des actions mondiales. Actuellement, cette prime n’est plus que de 2%.

Au sein du secteur, les actions pharmaceutiques ont une valorisation particulièrement attrayantes. A l’aune du rapport cours/bénéfice basé sur les prévisions de bénéfices des douze prochains mois, elles affichent une décote de 16% par rapport au marché boursier mondial (MSCI ACWI). Leur valorisation avoisine ainsi le plancher des vingt dernières années.

… et sur celles de la technologie médicale

Les actions de technologie médicale offrent aussi des caractéristiques défensives et des opportunités de croissance structurelles. En effet, les entreprises actives dans ce domaine profitent notamment de tendances démographiques et de marchés finaux en expansion constante. Elles bénéficient aussi d’un rendement des fonds propres élevé, ainsi que de marges relativement fortes.

UBS prévoit que la croissance du chiffre d’affaires reprendra en 2022 si l’accès aux traitements dans les hôpitaux s’améliore après le recul de la vague de Covid-19 hivernale. Les interventions médicales repoussées à cause de la pandémie pourront alors être effectuées.

Les entreprises du secteur des technologies de la santé (Healthtech) se concentrerontsur les innovations digitales qui visent à améliorer l’efficacité du système de santé. Le recours à la télémédecine sera, sans doute, plus prévalent qu’avant la pandémie. Cela favorisera le développement de modèles d’affaires de prestataires de services sanitaires virtuels.


Commentaires

Daniel Kalt / James Mazeau

UBS Global Wealth Management Chef économiste suisse / Chief Investment Office (CIO)