Sonova recherché après la reprise d'activités de Sennheiser

Sonova rachète la division Consumer de l'allemand Sennheiser pour 200 millions d'euros. Le titre profite d'une bonne demande vendredi à la Bourse suisse.

Keystone
Sonova veut élargir son portefeuille de produits, notamment dans les casques sans fil qui connaissent une croissance rapide.

Sonova a signé un accord pour racheter la division Consumer de l'allemand Sennheiser pour 200 millions d'euros (219 millions de francs). Le spécialiste des appareils auditifs veut élargir son portefeuille de produits, notamment dans les casques sans fil qui connaissent une croissance rapide.

L'unité Consumer, qui emploie 600 personnes, génère des recettes de 250 millions d'euros (274 millions de francs) par an, selon le communiqué paru vendredi. Les produits, comme des écouteurs pour clients privés, sont vendus dans "un large réseau de distribution en ligne et en boutiques" jugé "bien établi" et bénéficiant de la "force de la marque" Sennheiser.

Sous réserve de l'approbation des autorités de régulation, la transaction devrait être conclue au cours du second semestre 2021.

Sonova recherché après la reprise d'activités de Sennheiser

Le titre Sonova profitait d'une bonne demande vendredi à la Bourse suisse, dans le sillage de la reprise des activités Consumer du groupe allemand Sennheiser. A 09h20, l'action Sonova prenait 0,9% à 270,30 francs, dans un indice SLI stable (-0,02%).

Le prix d'achat correspond à un facteur 0,8x au niveau des ventes annuelles des activités reprises de 250 millions d'euros, calculent les analystes de Mirabaud. Pour la banque genevoise, cela est bon marché, ce qui pose la question de la rentabilité de cette division.

La marque Sennheiser est cependant bien connue et reconnue. Cette acquisition devrait permettre au groupe zurichois de dégager des synergies, Mirabaud parlant d'un "voyage d'écoute" des consommateurs, ceux-ci allant transiter au fil des années des écouteurs et casques aux aides auditives.

La reprise de ces activités de Sennheiser vient combler un manque dans le portefeuille de Sonova, affirme la Banque cantonale de Zurich (ZKB) par la plume de son analyste Daniel Buchta. La question de la rentabilité est également soulevée par la ZKB, qui recommande toujours de pondérer l'action au marché.

Une fois cette acquisition finalisée, Sonova devra s'intéresser aux appareils auditifs en vente libre aux Etats-Unis, un domaine qui menace les activités traditionnelles du groupe, selon M. Buchta.

Vontobel considère l'opération positive est annonce un relèvement de ses estimations. L'analyste Sibylle Bischofberger reconduit néanmoins la note "hold".(AWP)

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser