Abonnés

Richemont continue de s'opposer aux exigences de Bluebell

Ex-directeur de la marque Bulgari, le candidat de Bluebell est jugé «inapproprié» par le géant du luxe genevois, en raison de sa proximité de longue date avec son concurrent LVMH. 

KEYSTONE
Richemont recommande de voter contre toutes les modifications de statuts de la société suggérées par Bluebell. La part du fonds londonien dans Richemont n'est pas connue.
Richemont a réitéré lundi son opposition aux exigences du fonds activiste Bluebell Capital Partners. Le géant du luxe recommande à ses actionnaires de ne pas élire le représentant du fonds londonien lors de son assemblée générale du 7 septembre.En juillet, Bluebell avait demandé au conseil d'administration de Richemont d'accueillir en son sein un membre représentant des détenteurs d'actions de type «A» et réclamé un recentrage sur ses activités clés. La nomination de Francesco Trapani, ex-pat...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article