Contenu sponsorisé

Oser le brevet fédéral ?

Chaque année, la Suisse compte environ 19’000 personnes qui préparent un examen fédéral pour obtenir un brevet fédéral après avoir suivi une formation en cours d’emploi.

Cours du soir après la journée de travail, certains samedis, en présentiel ou à distance, voilà le rythme que s’imposent environ 19'000 personnes chaque année en vue d’obtenir le précieux sésame du brevet fédéral. Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), 15'828 personnes ont décroché leur brevet fédéral en 2021.

Mais qu’est-ce qu’un brevet fédéral ?

Un brevet fédéral est un diplôme reconnu par la Confédération et obtenu à la suite de la réussite aux examens professionnels supérieurs. Il vise la spécialisation et l’approfondissement de connaissances liées à la pratique d’une profession. L’essence même de la formation professionnelle réside dans la pratique : il s’agit de s’assurer que les candidats aient toutes les compétences requises pour pratiquer au mieux leur profession. Il existe plus de 260 examens professionnels en Suisse, de quoi répondre au besoin de nombreux domaines et corps de métiers.

À première vue, tout le monde peut être concerné par un brevet fédéral. Que l’on ait un diplôme universitaire ou un certificat fédéral de capacité (CFC), la principale condition pour s’inscrire aux examens fédéraux est d’avoir dans ses bagages au minimum quelques années d’expérience professionnelle.

Ceux qui le souhaitent peuvent aller jusqu’au diplôme fédéral et rajouter une dimension managériale à leurs compétences.

Les associations professionnelles et de branches ont un grand rôle à jouer dans ces examens. Elles sont responsables non seulement de l’organisation des examens mais également des programmes des cours. Elles garantissent l’adéquation des programmes avec la pratique professionnelle et le marché du travail au travers des directives fédérales. "Une formation en emploi permet aux candidats de mettre en pratique très rapidement la théorie acquise durant le cursus. De plus, les examens des brevets fédéraux ont été adapté, lors de la dernière réforme, afin de répondre encore mieux aux attentes des entreprises qui recherchent des spécialistes pragmatiques et performants", précise Sophie Favez membre du comité central de l’association professionnelle Swiss Marketing.

Des formations soutenues par la Confédération

La Confédération encourage la formation professionnelle en proposant depuis 2018 une subvention avantageuse : chaque candidat à un brevet fédéral peut prétendre à un remboursement jusqu’à 50% de ses frais de formation (montant limité au maximum à 9’500 francs), sous condition qu’il ou elle se présente à l’examen final, et ce indépendamment du résultat. Les cantons proposent également un soutien financier au financement des cours, par exemple via la fondation FONPRO dans le canton de Vaud ou sous forme de chèques de formation à Genève.

Pourquoi faire un brevet ?

Le brevet fédéral permet de certifier ses connaissances et ses aptitudes professionnelles, c’est là tout l’essence même de cet examen. Les détenteurs d’un brevet se positionnent comme des spécialistes, reconnus par la Confédération, dans leur profession et s’ouvrent ainsi de nouvelles portes : de nouvelles opportunités professionnelles, la possibilité de passer cadre ou encore une revalorisation salariale. En résumé, cela permet de booster sa carrière.

De nombreux candidats sont également encouragés par leur employeur. Certaines entreprises sont à l’écoute de l’évolution de leur domaine d’activité et de leur profession et sont conscientes de la nécessité de mettre à jour les compétences à l’interne. Que ce cela soit intégré dans le plan de formation de l’entreprise ou en réponse à une demande ponctuelle, les candidats répondent ainsi aux besoins du marché.

« Travaillant depuis maintenant six ans au sein de l’agence Le Fin Mot Communication, nous nous sommes rendus compte que les demandes des clients évoluent : il y a une recherche d’accompagnement toujours plus global, avec à la fois du conseil, du graphisme, de la stratégie, de la création de contenu… À ce stade, j’ai senti le besoin d’étoffer mes compétences dans certains domaines » témoigne Jonathan Emonet qui a obtenu son brevet fédéral de Spécialiste en Communication en 2021 suite à sa formation au SAWI.

Comment bien se préparer pour réussir ses examens ?

Si les examens se font au niveau fédéral, les cours et la préparation se font dans les écoles, le plus souvent privées, et ce, généralement pendant un à deux ans. Pour réussir, l’important est de bien choisir son partenaire de formation.

Le SAWI , l'institut suisse leader des formations dans les domaines du marketing, de la vente, de la communication et du digital accompagne, depuis sa création en 1968, des candidats aux examens fédéraux.

Avec une méthode d’enseignement orientée résultats, l’école présente des taux de réussite parmi les plus hauts pour les brevets fédéraux de Spécialistes en VenteMarketingCommunication ou encore en Relations Publiques.

Les candidats sont accompagnés d’experts de leur domaine qui partagent leur expérience et les préparent tels des coachs sportifs, de la théorie à la pratique, jusqu’au franchissement de la ligne d’arrivée que sont les examens. 

Envie d’envie d’en savoir plus sur nos formations ? Rendez-vous sur notre site internet www.sawi.com ou contactez-nous au +41 58 123 06 18.