Abonnés

L'Opep+ choisit le statu quo dans un contexte instable

Les principaux pays producteurs de pétrole ont maintenu dimanche le cap décidé en octobre d'une réduction de deux millions de barils par jour jusqu'à fin 2023.

KEYSTONE
Ces dernières semaines, le WTI et le Brent ont perdu du terrain et se situent entre 80 et 85 dollars, loin des plus de 130 dollars atteints en mars après le début de l'invasion de l'Ukraine.
Les pays producteurs d'or noir de l'Opep+ ont laissé inchangés dimanche leurs quotas de production dans un climat très incertain, à la veille de l'entrée en vigueur de nouvelles sanctions visant la Russie.Les représentants des treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) conduits par Ryad, et leurs dix alliés emmenés par Moscou, ont convenu de garder le cap décidé en octobre d'une réduction de deux millions de barils par jour jusqu'à fin 2023, ont indiqué à l'AFP d...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article