Abonnés

L’industrie suisse de l’armement anticipe un regain d’affaires lié à l’Allemagne

Plusieurs équipementiers militaires ont vu leurs actions s’envoler en Europe et aux Etats-Unis. En Suisse, les industries spécialisées ne prévoient pas d’effets dans leurs carnets de commandes avant plusieurs mois.

Keystone
L'industrie de l'armement prévoit des commandes en hausse pour les exercices à venir.
L’Allemagne a tourné une page de son histoire dimanche 27 février peu après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Son chancelier Olaf Scholz a dévoilé le doublement de son budget militaire, en plus d’une enveloppe immédiate de 100 milliards d’euros pour moderniser la Bundeswehr, l’armée allemande. Cette nouvelle n’a été que le point d’orgue d’une pluie d’annonces qui a vu des pays comme la Suède et la Finlande envisager désormais leur adhésion à l’Otan et l’envoi de milliers de systèmes de d...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article