Abonnés
Article contributeur

L’excès très nuisible de protection

Assureurs privés. L’association faîtière prévoit d’importantes différences entre SST et Solvabilité II. Sur un fond d’inefficacité européenne.

Le mieux est l’ennemi du bien concernant les prescriptions relatives à la solvabilité des assureurs suisses. Il faut s’attendre à d’importantes différences entre le Test suisse de solvabilité (Swiss Solvency Test ou SST) et Solvabilité II (Solvency II), qui est défini au plan européen, selon Urs Berger, président de l’Association suisse d’assurances (ASA). Celle-ci tenait sa conférence de presse annuelle vendredi à Zurich. A force de vouloir mieux faire que les autres, en étant plus sévère en...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article