Abonnés
Article contributeur

Les leçons du coup de force russe

Droits de l’homme. Quels sont les risques de voir la Suisse suivre la même voie avec son vote prochain sur la primauté du droit national?

Lighter page = ecologic page

Les articles archivés ne chargent pas les images afin de réduire l'impact CO2 de l'AgefiFinancez l'avenir

Compris
Le refus mardi de la Russie de suivre la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) soulève des questions en Suisse à un an du vote sur la primauté du droit national. Vincent Chetail, professeur de droit international au Graduate Institute à Genève répond aux questions de L’Agefi. La loi votée mardi par la chambre basse du Parlement en Russie (la Douma) place l’autorité de la Cour constitutionnelle russe au-dessus de celle de la CEDH. Quelle est votre interprétation? La réponse est simpl...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article