Les banques cantonales livrent une performance solide au premier semestre

Dans un contexte difficile lié à la pandémie de Covid-19, les 24 établissements ont renforcé leur "solide position sur le marché" entre janvier et juin, affirme mardi la faîtière Union des banques cantonales suisses

Keystone
Le bénéfice semestriel cumulé des 24 banques s'est inscrit à 1,71 milliard de francs, ce qui représente une croissance de 3,8% sur un an.

Entre croissance des recettes et amélioration de la rentabilité, les banques cantonales ont globalement livré une performance solide au premier semestre. Cette tendance favorable est notamment imputable à la hausse des volumes, notamment pour les crédits hypothécaires.

Dans un contexte difficile lié à la pandémie de Covid-19, les 24 établissements ont renforcé leur "solide position sur le marché" entre janvier et juin, affirme mardi la faîtière Union des banques cantonales suisses (Ubcs), qui a compilé les bilans et résultats intermédiaires de ses membres.

Croissance du bénéfice

Le bénéfice semestriel cumulé des 24 banques s'est inscrit à 1,71 milliard de francs, ce qui représente une croissance de 3,8% sur un an. La rentabilité opérationnelle affiche une progression bien plus importante, en témoigne un résultat d'exploitation ayant bondi de 11,2% à 2,04 milliards.

Proportionnellement, les charges d'exploitation des banques cantonales ont moins progressé que les recettes, les frais de personnel prenant 1,8% à 1,69 milliard de francs, contre 845,9 millions (+0,9%) pour les autres dépenses. Les revenus se sont étoffés de 4,3% à 4,79 milliards, pour rapport entre les coûts et les recettes amélioré de 1,4 point à 53,0%.

Principale source de revenus, les opérations d'intérêts ont dégagé un résultat net de 2,83 milliards de francs, gonflé de 1,1%. La part de cette activité au chiffre d'affaires cumulé a reculé à 59,1%, de 60,1% au premier semestre 2020. L'Ubcs souligne que ses membres ont constitué des provisions pour risque de défaillance de crédit de 72,6 millions de francs, contre 65,5 million lors des six premiers mois de l'exercice précédent.

Forte demande continue dans l'immobilier

Les commissions ont véritablement pris l'ascenseur (+11,7%) à 1,33 milliard, pour une part de 27,8% (25,9% précédemment) aux revenus totaux, précise le communiqué.

Le produit des opérations de négoce s'est étiolé de 5,4% à un demi-milliard de francs environ, tandis que les "autres résultats ordinaires" se sont envolés de 81% à 126,1 millions.

Les bilans cumulés des 24 banques cantonales s'élevaient à fin juin à 739,8 milliards de francs, ce qui représente une hausse de 2,9% sur six mois. Les créances hypothécaires se sont enrobées de 2,4% à 428,5 milliards, dopées par "la forte demande ininterrompue en biens immobiliers". Au passif, les dépôts clientèle ont progressé de 3,4% à 432,1 milliards.

La couverture de créances par les avoirs des clients s'en est retrouvée renforcée à 89,5%, contre 88,8% à fin décembre.

Pour la deuxième partie de l'année, les banques cantonales s'attendent à une solide marche des affaires et à un résultat équivalent à celui du premier semestre, note la faîtière.(AWP)

Commentaires