Le directeur de l'IATA critique le prix élevé des tests PCR

De nombreux passagers se font arnaquer sur les tests PCR, dont les prix sont ridiculement élevés, estime le directeur de l'Association du transport aérien international (IATA), Willie Walsh.

Keystone
L'IATA a fait des comparaisons: un même test coûte 27 dollars à Kuala Lumpur (Malaisie), 278 dollars à Tokyo (Japon) et jusqu'à 310 dollars à Zurich.

Les prix élevés des tests PCR pratiqués dans les aéroports constituent un problème majeur pour la branche, selon le directeur de l'Association du transport aérien international (IATA), Willie Walsh. Ils dissuadent de nombreuses personnes de prendre l'avion.

De nombreux passagers se font arnaquer sur les tests PCR, dont les prix sont ridiculement élevés, estime M. Walsh dans une interview publiée lundi dans les journaux alémaniques de CH-Media. L'IATA a fait des comparaisons: un même test coûte 27 dollars à Kuala Lumpur (Malaisie), 278 dollars à Tokyo (Japon) et jusqu'à 310 dollars à Zurich.

Les tests ne sont pas nécessaires, selon Willie Walsh, qui donne l'exemple de la Grande-Bretagne, où plus de neuf millions de tests ont été effectués jusqu'en novembre. Le taux de positivité dans les tests effectués à l'aéroport était de 0,8%, contre 8,4% dans l'ensemble du pays.

L'ancien directeur général de British Airways pointe encore les nombreux documents exigés par les autorités pour embarquer. Il est difficile de s'y retrouver, déplore-t-il. "Faut-il un test PCR ou un test antigénique rapide? Doit-il avoir été réalisé 24 ou 72 heures avant? Je comprends la frustration que beaucoup de gens ressentent."(AWP)

Commentaires