Abonnés

L’aviation privée profite d’un «âge d’or» mais des nuages se profilent à l’horizon

Le trafic des avions privés dépasse déjà le niveau d'avant-crise et le Covid a attiré une nouvelle clientèle. Toutefois, les conséquences de la guerre en Ukraine pourraient faire retomber l’emballement.

Keystone
Réunis à Genève de lundi à mercredi, les acteurs mondiaux de l’aviation d’affaires affichaient leur satisfaction. La croissance atteint 5,1% par rapport à 2019 au niveau européen, selon l’Ebaa.
L’humeur était au beau fixe au salon Ebace à en juger les sourires dans les travées de Palexpo. Réunis à Genève de lundi à mercredi, et pour la première fois depuis 2019, les acteurs mondiaux de l'aviation d'affaires affichaient leur satisfaction, certains évoquant même un «âge d'or» pour la branche.  Et pour cause, le trafic des jets privés a déjà dépassé son niveau d’avant-crise. Au niveau européen, la croissance atteint 5,1% par rapport à 2019, selon l’Ebaa (Associ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article