L’avertissement d’Abdallah Chatila sur l'effet de la remontée des taux et de la guerre en Ukraine

[VIDÉO] Le fondateur et président du groupe M3 s'attend à des baisses de prix dans l'immobilier.

MediaOne
Dans «Be to B», Abdallah Chatila fait aussi le bilan de ses activités dans la santé.

L’invité: Abdallah Chatila

Son entreprise: M3 group

Sa fonction: Fondateur et président

🔴 Créé en 2011, le groupe M3 emploie 1500 collaborateurs et réalise 250 millions de francs de chiffre d’affaires, un montant décrit comme «stable» par son fondateur et président Abdallah Chatila. La société genevoise est active dans l’immobilier, la restauration, l’hôtellerie ainsi que dans la santé et les services.

🔴 L’entrepreneur estime que la demande pour les biens immobiliers a été très forte ces dernières années parce que les rendements bancaires étaient négatifs. En raison de la remontée des taux qui a commencé en Suisse aussi, «il y aura moins d’appétit sur l’immobilier. Forcément les prix de l’immobilier vont baisser. »

🔴 La demande en biens de luxe, un segment sur lequel Abdallah Chatila est actif avec la société John Taylor, connaît un coup d’arrêt. La plupart de ses clients viennent «soit du monde bancaire, soit beaucoup […] du monde du pétrole et du gaz». Or depuis le début de la guerre en Ukraine, l’agence immobilière spécialisée «n’a pas eu une seule demande dans le luxe […]. Parce que les gens ont peur, ce qui est logique.»

🔴 Le groupe M3 s’étend par ailleurs en dehors de Genève, pour diversifier ses risques. L’ouverture d’un nouvel hôtel dans le canton de Vaud est prévue dans deux mois, annonce Abdallah Chatila.

🔴 Enfin, l’entrepreneur donne son avis sur le métavers. Achèterait-il une île à côté d’une célébrité comme Paris Hilton? La réponse dans «Be to B».

Commentaires

Frédéric Lelièvre