Abonnés
Article contributeur

La périlleuse uniformité de l’enseignement

Rien n’autorise l’État à se mêler de l’éducation. Quels que soient les mérites ou les démérites de l’instruction fournie par les parents, par un tuteur ou une école choisie par eux.

Lighter page = ecologic page

Les articles archivés ne chargent pas les images afin de réduire l'impact CO2 de l'AgefiFinancez l'avenir

Compris
En publiant la première traduction française de «l’Education gratuite et obligatoire» de Murray Rothbard, l’Institut Coppet permet de découvrir une critique vigoureuse de l’éducation nationalisée telle qu’on la connaît de nos jours. Le philosophe américain l’accuse notamment d’être inefficace, injuste et tyrannique. Il s’interroge ainsi sur les droits respectifs qu’ont d’un côté les parents, et de l’autre côté l’État, pour prendre en charge l’éducation d’un enfant. L’auteur conclut sa pensée ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article