Kido Dynamics lève deux millions

La start-up lausannoise conçoit des outils de géoanalyse, aidant les acteurs du tourisme, les institutions et gouvernements à anticiper les déplacements des populations.

Le marché de Noël de Lisbonne, au Portugal, où la start-up a récemment lancé sa plateforme avec Altice, le plus grand fournisseur de services télécoms du pays. Grâce aux données récoltées par les opérateurs, Kido Dynamics reconstitue les trajectoires des populations, afin d’en comprendre les mouvements et, surtout, de prévoir les déplacements futurs.

Active dans la prédiction de la mobilité humaine, Kido Dynamics développe des solutions big data pour le tourisme. La start-up vaudoise a annoncé, lundi, avoir levé deux millions de francs. Le spin-off de l’Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL) a reçu le soutien des fonds suisse Spicehaus Partners, espagnol B4Motion et luxembourgeois Boundary Holding.

La technologie de l’entreprise permet d’anticiper les tendances des flux de population, en analysant les données issues de réseaux télécoms. Née en 2018, elle a déjà lancé son portail au Portugal et sautera bientôt le pas au Brésil et au Chili, ainsi qu’au Qatar pour la Coupe du monde, en 2022. Ses 19 collaborateurs sont répartis entre son siège de Lausanne, des bureaux en Espagne et au Brésil ainsi qu’une équipe de développement en Argentine.

Commentaires

Sophie Marenne