Gestion de fortune, Wearin et Uber: les trois mots-clés de la semaine

Vous n’avez pas eu le temps de suivre toute l’actualité économique et financière ces derniers jours? Voici les trois informations qui ont marqué cette semaine.

1. Les gestionnaires de fortune en danger de tomber dans l’illégalité en 2023

Dans un peu plus d’un mois, tous les gestionnaires de fortune indépendants devront avoir au moins obtenu un accusé de réception de l’autorité de surveillance Finma. A défaut, dès le 1er janvier 2023, ils exerceront leur activité de manière illégale.

2. Un premier client en Suisse pour le spin-off de Fischer Connectors

Depuis début octobre, des convoyeurs de fonds de Suisse sont équipés d’une veste de travail connectée. Ce gilet, équipé de capteurs qui monitorent entre autres les battements du cœur ou la température du corps, est une invention de la start-up vaudoise Wearin. L’entreprise valaisanne SOS, à Vernayaz, représente le tout premier client de la jeune pousse.

3. Les chiffres pour clore le dossier de mise en conformité d'Uber à Genève

Trente-cinq millions et quatre cent mille francs, contre 15,3 millions. Ce sont les deux montants annoncés vendredi dernier, l’un par l’Etat de Genève, l’autre par Uber, pour clore le dossier des arriérés de cotisations (2014 à 2022) et de salaires du géant américain dans le canton pour la période 2019-2022. 

Commentaires