Abonnés
Article éditorial

Actifs numérisés: une BNS aux avant-postes

La banque centrale helvétique jouit d'une image de lenteur. Peut-être à tort comme le montrent ses initiatives dans les actifs numérisés.

Dès qu’il est question d’une monnaie numérique de banque centrale, la Banque nationale suisse (BNS) ne manque pas de dire tout le mal qu’elle pense de ce genre de projet. Elle a répété à plusieurs reprises qu’elle ne prévoyait pas d’émettre une cryptodevise en franc suisse, y voyant plus de risques que de bénéfices notamment en termes de politique monétaire. Rien de tel pour redonner vie aux accusations récurrentes de lenteur à l’encontre de la banque centrale. La BNS n’est toutefois pas...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article