Abonnés
Article éditorial

Un nouveau défi pour la BNS

L’inflation va s’imposer comme un thème majeur en 2022. Pour la banque centrale, le pire serait de voir un renchérissement alimenté par une spirale des prix et des salaires.

Keystone
A peine sorti de la pandémie, Thomas Jordan doit désormais s'attaquer à un regain d'inflation.
La Banque nationale suisse (BNS) a identifié le danger immédiat. L’inflation est de retour, et en force. Elle pourrait cette année dépasser la barre des 2%, au-delà duquel la stabilité des prix est menacée.Le président de l’autorité monétaire, Thomas Jordan, n’est cependant pas démuni pour répondre à ce nouveau défi après des années de stagnation ou de recul de l’inflation. D’un côté, le renchérissement est nettement moins virulent que dans la zone euro et très loin des pics qui s’affichent a...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article