Abonnés
Article contributeur

La dissuasion par le ridicule

Tout portait à penser que l’affaire était terminée. Que la détention préventive, puis la libération conditionnelle de Pierre Condamin-Gerbier avait mis fin à une sorte de feuilleton franco-suisse de l’été. On se rend compte aujourd’hui que la deuxième saison ne fait peut-être que commencer. Sur un thème judiciaire assez innovant: est-ce souhaitable ou non que le dénonciateur improvisé des politiciens français supposés détenir des comptes clandestins en Suisse fasse l’objet d’une procédure pén...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article