Communiqué

De retour à l’Opéra de Lausanne, le Béjart Ballet Lausanne présente Alors on danse… !

Du 11 au 13 février prochain, la compagnie présente à l’Opéra de Lausanne un programme mixte pour la carte blanche donnée à Gil Roman. Pour l’occasion, quatre ballets sont mis à l’honneur.

Les Chaises © NBS – Kiyonori Hasegawa

Du 11 au 13 février prochain, la compagnie présente à l’Opéra de Lausanne un programme mixte pour la carte blanche donnée à Gil Roman. Pour l’occasion, quatre ballets sont mis à l’honneur : Alors on danse… !, dernière pièce chorégraphique de Gil Roman, Les Chaises, ballet de Maurice Béjart interprété par la danseuse étoile Alessandra Ferri et Gil Roman, Bye bye baby blackbird, création du chorégraphe invité Joost Vrouenraets, et L’Oiseau de Feu de Maurice Béjart.

En ouverture de ce programme, Gil Roman propose un moment de légèreté avec sa dernière création Alors on danse… !. Une suite de chorégraphies articulée autour de la technique classique qu’il dédie à Patrick Dupond. Juste pour le plaisir de danser !

Suivra Les Chaises d’après Ionesco, un ballet que Maurice Béjart a créé en 1981 lors d’une tournée au Brésil pour Laura Proença et lui-même, repris par la suite par Marcia Haydée et John Neumeier à Bruxelles. Sur la scène de l’Opéra, Gil Roman et la danseuse étoile Alessandra Ferri interprètent à leur tour ce « vieux couple perdu dans une île [qui] reçoit des invités imaginaires afin de leur transmettre un message. Seule la Mort attend ces Tristan et Ysolde dérisoires et ridicules dans leurs rêves de vieillards adolescents. »

En deuxième partie, Joost Vrouenraets, chorégraphe néerlandais invité au BBL par Gil Roman pour la seconde fois (Ex orbis en 2009), crée Bye bye baby blackbird pour la compagnie. Une invitation à la contemplation des ombres du silence et à l’anticipation des échos de la présence physique.

L’Oiseau de Feu vient clôturer ce programme mixte. Maurice Béjart en a réglé la chorégraphie en 1970 sur la musique d’Igor Stravinsky. « L'Oiseau de feu est le Phénix qui renaît de ses cendres. L’Oiseau de vie et de joie, immortel, dont la splendeur et la force restent indestructibles, internissables. » expliquait le créateur du BBL. Informations et billets : opera-lausanne.ch & bejart.ch Les spectateurs sont priés d’appliquer les mesures sanitaires mises en place par l’Opéra de Lausanne qui sont indiquées sur leur site internet.

Pour plus d’informations, merci de contacter le service presse : Mme Juliane Mathez au +41 21 641 64 77 ou j.mathez@bejart.ch

Commentaires