Abonnés

Limites d’une dépréciation à dimension compétitive

Le Japon veut déjà limiter la baisse de sa monnaie. Et le marché se prépare à shorter le franc contre le yen.

Shorter le franc, devise refuge. Contre le yen, autre devise refuge dans certaines circonstances. Il y a une limite aux effets positifs que peuvent produire des mesures de dévaluation monétaire. C’est le cas du yen par rapport à l’appareil industriel japonais. Il s’est déprécié de 25% contre dollar en quelques semaines, et d’un peu plus de 20% contre le franc. Ce qui n’a pas manqué d’enthousiasmer dans un premier temps de grands groupes  comme Toyota, dont le président Akio Toyoda s’est ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article