Abonnés
Article contributeur

Une guerre civile moléculaire

Bernard Wicht. Le professeur en sciences politiques dénonce également l’échec dramatique de la surveillance de type Big Brother.

Enseignant en sciences politiques à l’Université de Lausanne, Bernard Wicht est notamment l’auteur de Europe Mad Max demain? Ce spécialiste en études stratégiques replace le massacre de Charlie Hebdo dans le contexte qui est le sien, celui d’une «guerre civile moléculaire» Vous parlez de «guerre civile moléculaire» pour caractériser le contexte dans lequel s’inscrit le massacre de Charlie Hebdo... La notion de guerre civile moléculaire a été élaborée par Hans Magnus Enzensberger. En 1993, ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article