Abonnés
Article contributeur

Nourrir la machine

Nathalie Feingold
En octobre dernier, l’Université de Genève organisait une conférence sur l’intelligence et le haut potentiel. L’occasion ici de faire un parallèle entre intelligence humaine et intelligence artificielle. A l’heure où tout le monde n’a que le mot «intelligence» à la bouche, il semble que, paradoxalement, la définition même de l’intelligence humaine et son évaluation, font toujours débat. L’échelle de Wechsler, initiée en 1938, est encore largement utilisée pour déterminer le Quotient Intellec...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article