Les NFT, une révolution artistique?

Dans son livre «Comprendre les NFT et les métavers», Laurent Gayard fait le pari d'établir un lien logique et réaliste entre monde virtuel et art.

Slatkine & Cie
Pour Laurent Gayard, l’humanité vit en ce moment même un tournant artistique majeur avec l’explosion des NFT (Non Fongible Tokens).

S’il est un monde complexe, parfois inaccessible et toujours sujet à interprétations, celui de l’art se place peut-être en tête de liste. 

Sa définition est propre à chacun et évolue constamment. Pour Laurent Gayard, l’humanité vit en ce moment même un tournant artistique majeur avec l’explosion des NFT (Non Fongible Tokens). Dans son livre «Comprendre les NFT et les métavers», le professeur s’adresse aux novices et leur partage de manière simple et complète les bases des espaces virtuels, des cryptomonnaies et du cryptoart. Ce dernier serait de «l’art digital qui peut se vendre sous forme de NFT», c’est-à-dire un titre de propriété infalsifiable inscrit dans la blockchain. 

Des œuvres qui ne sont donc pas physiques et qui, souvent, suscitent la perplexité du public de par leurs prix colossaux sur le marché. En mars 2021, le collage Everydays: the first 5000 days dans lequel l’artiste Beeple réunit 5000 créations numériques réalisées pendant une période de quinze ans s’est vendu à plus de 69 millions de dollars. Soit plus cher que certaines peintures de Van Gogh, de Manet ou encore de Warhol. 

Les chiffres donnés par Laurent Gayard sont déconcertants. Comment une poignée de pixels peut-elle susciter plus de convoitise qu’un tableau de Van Gogh? L’auteur donne une réponse simple: la rareté. Les objets de cryptoart sont des NFT et sont donc uniques en tous points. Et la rareté, ça n’a pas de prix – enfin, si, et il est mirobolant. 

La beauté et le sens de l’art, que ce soit d’une toile, d’un ouvrage, d’un long métrage ou d’une œuvre numérique sont discutables à l’infini. Leur impact l’est beaucoup moins. Les Demoiselles d’Avignon de Picasso, Fountain de Duchamp ou encore Matrix des sœurs Wachowsky en sont quelques exemples. L’art évolue sans cesse. Pourquoi ne pas alors accepter un monde où une image composée de pixels placés au hasard par un ordinateur puisse révolutionner l’art, sa signification et son marché? 

 

«Comprendre les NFT et les métavers», Laurent Gayard, Ed. Slatkine, 2022, 157 pages, 15,50 francs 

Commentaires

Éléonore Deloye