Article contributeur

Le système de contrôle interne est indispensable

Le système de contrôle interne a prouvé son efficacité en période de pandémie. Par Miriam Gil

La pandémie liée à la crise sanitaire a eu d’importantes répercussions dans les milieux économiques. Par exemple, les entreprises ont été forcées à mettre en place sans délai le télétravail ou à faire face à des réductions de personnel touchés par le coronavirus, entre autres. Sans compter qu’il a fallu procéder à une réaffectation des ressources pour assurer la santé et la sécurité du personnel.

De tels bouleversements dans la vie d’une entreprise impactent directement son système de contrôle interne. La modification ou la suppression d’un contrôle entraîne des conséquences directes sur l’évaluation des risques de l’entreprise. Dans ce contexte, il appartient à la direction d’identifier et d’apprécier les nouveaux risques susceptibles d’en découler. Elle se voit dès lors obligée d’adopter de nouvelles mesures en réponse à ces risques, comme par exemple le télétravail. Dans ce contexte, les activités de contrôle comme les autorisations, la séparation des tâches et les contrôles physiques pouvant faire défaut ou être contournées.

En pareille situation, un système de contrôle interne (SCI) adéquatement documenté pleinement fonctionnel et opérationnel représente un socle solide.

Une bonne réactivité aux changements permet d’adapter l’environnement de contrôle afin de garantir l’assurance nécessaire au bon fonctionnement des activités de l’entreprise.

En d’autres termes: quand bien même les processus et les contrôles changent, sont adaptés voire supprimés au gré des évènements, un SCI ayant fait ses preuves demeure un outil indispensable dans le pilotage des activités de l’entreprise. Une bonne réactivité aux changements permet d’adapter l’environnement de contrôle afin de garantir l’assurance nécessaire au bon fonctionnement des activités de l’entreprise.

Ce constat est d’autant plus vérifiable si l’entreprise fait preuve d’agilité dans la conduite de ses opérations en les remettant facilement en question de manière à pallier les modifications de processus ayant comme cause des sources externes à l’entreprise. En reprenant l’exemple du télétravail, un contrôle non exécuté dans les temps devrait être facilement détecté grâce à la mise en place d’un suivi efficace des contrôles.

Au final, la situation de chaque entité doit être prise en compte afin d’évaluer sa capacité à faire face aux changements rapides engendrés par la crise sanitaire et de ses impacts en fonction du domaine d’activité dans lequel elle opère. Il en découle qu’un SCI revêt une importance capitale dans la survie de l’entreprise face à cette crise majeure.

Commentaires

Miriam Gil

Retraites Populaires Sous-directrice