Abonnés
Article contributeur

Le prochain pays victime de la guerre des monnaies

Le Danemark pourrait être le prochain concerné par un retrait de sa banque centrale dans la lutte des devises.

Le 15 janvier, la Banque nationale suisse (BNS) a abandonné son taux de change plancher face à l’euro, «pierre angulaire de la politique monétaire suisse». Depuis ce choc, il ne se passe pas un jour sans que des clients ne me demandent quel pays pourrait être la prochaine victime de la guerre monétaire. Autrement dit, quelle Banque centrale pourrait être obligée de jeter l’éponge, incapable de résister aux forces des marchés.Beaucoup évoquent à présent la couronne danoise (DKK). En effet, il ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article