Abonnés
Article contributeur

La passivité coupable des autorités

Des pans entiers de l’infrastructure informatique des entreprises suisses sont compromis par l’espionnage. La réaction politique est inexistante.

Accepteriez-vous de donner les clés votre entreprise à un étranger ayant des intentions hostiles envers vous? Accepteriez-vous aussi de lui donner aussi les codes de votre système d’alarme, la combinaison du coffre-fort ou encore l’accès à l’ensemble de vos fichiers clients et ceux de vos collaborateurs? Et pourtant, vous le faites aujourd’hui. Ce n’est pas un individu mais un Etat étranger, les Etats-Unis, qui exerce une surveillance sur la société de l’information d’une ampleur inédite. Loi...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article