Article contributeur

Ces entreprises américaines qui se joueront de l’inflation

Par Daniel Kalt et James Mazeau

Conséquence de la reprise économique, la pression sur les coûts n’a cessé de monter pour les entreprises, notamment aux Etats-Unis. Les prix des matières premières, les salaires et les coûts de transport s’inscrivent à la hausse.

La forte demande, ainsi que les restrictions de l’offre dues à la pandémie, contribuent elles aussi à accentuer la pression inflationniste. L’indice des prix de production (IPP) américain vient d’enregistrer sa plus forte progression annuelle depuis dix ans.

Un marché de l’emploi qui pèse

La pression sur les coûts pourrait également être accrue par le marché de l’emploi. Aux Etats-Unis, des entreprises ont le plus grand mal à recruter la main-d’œuvre spécialisée. Pourtant, on dénombre toujours quasiment sept millions de personnes employées de moins par rapport à avant la pandémie.

Différents facteurs incitent les personnes à se retirer du marché du travail. D’une part, les individus avec des enfants à garder se montrent moins actifs, en raison de la fermeture des écoles et des crèches. D’autre part, les largesses en matière d’allocations chômage ne motiveraient pas certains à rechercher activement un emploi.

Consommation à la hausse

La réouverture progressive des écoles et la fin des aides généreuses aux chômeurs devraient augmenter l’offre de travail. Toutefois, le gouvernement américain pourrait aussi accentuer la pression exercée par le coût du travail en augmentant le salaire minimum à l’échelle fédérale.

Nous sommes d’avis que les coûts salariaux plus élevés peuvent être compensés par une croissance des ventes. La hausse des salaires devrait en effet s’accompagner d’une hausse des dépenses de consommation.

Sélection des entreprises

Les entreprises qui ont une importante capitalisation boursière peuvent, par ailleurs, tenter de préserver leurs marges en améliorant la productivité grâce à l’automatisation ou à l’externalisation.

Dans les domaines où cela n’est pas possible, ce sont les entreprises capables de répercuter légèrement l’augmentation des coûts sur leurs acheteurs qui devrait tirer leur épingle du jeu. Celles capables de dicter les prix devraient être en mesure de préserver leurs marges et leurs bénéfices, voire de les augmenter.

Pour identifier les entreprises qui ont le pouvoir de fixer les prix, notre service de recherche évalue des dynamiques sectorielles telles que la concentration des parts de marché ou encore les caractéristiques propres aux entreprises.

Il est conseillé de considérer les entreprises qui remplissent certains critères, comme par exemple la position dominante sur le marché ou le dynamisme élevé des prix et des marges.

En outre, les secteurs de l’informatique, des services de communication et des biens de consommation cycliques sont à privilégier.

Commentaires

Daniel Kalt / James Mazeau

Devenez vous aussi un acteur de l’Agefi

Devenir un acteur de l'Agefi