mercredi 24 septembre 2014 // 00:22

UNIA exige des salaires minimaux équitables

mercredi, 03.04.2013

Manifestation de collaborateurs des MEM

Quelque 250 employés de l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM) ont manifesté mercredi à Winterthour. Ils revendiquaient une nouvelle convention collective de travail (CCT) incluant des salaires minimaux équitables.

Ceux-ci doivent se situer entre 4000 et 6200 francs par mois, ont-ils exigé. "Avec cette manifestation, les employés de l'industrie MEM des régions de Zurich, Winterthour et Schaffhouse ont envoyé un signal clair pour les négociations entre les syndicats et l'organisation patronale Swissmem", a indiqué mercredi UNIA dans un communiqué.

Pour le syndicat, il est hors de question d'accepter une convention sans salaire minimum. UNIA exige un minimum de 4000 francs mensuels pour les employés non-qualifiés, de 4600 francs pour ceux ayant effectué un apprentissage et de 6200 francs pour les personnes diplômées d'une Haute école spécialisée.

Selon UNIA, la CCT dans le secteur de l'industrie MEM est l'une des plus importantes de Suisse. "Plus de 340'000 employés apportent jour après jour une contribution importante à l'économie réelle de la Suisse et payent le prix de la crise causée par la finance".

Les négociations pour une nouvelle convention collective ont débuté en novembre dernier. Le contrat actuel se termine fin juin. Du côté des employés, le syndicat SYNA, la société suisse des employés de commerce (SEC) et l'Association suisse des cadres (ASC) prennent également part aux négociations.

Agrandir page UNE

agefi_2014-09-23_mar_01
Publications Agefi