mardi 30 septembre 2014 // 19:52

Ethos épingle les salaires des dirigeants d'UBS et de Credit Suisse

vendredi, 19.04.2013

Ethos vise deux grandes banques suisses

Après Actares, Ethos recommande aux actionnaires de Credit Suisse et d'UBS de rejeter le rapport sur les rémunérations lors des assemblées générales qui se tiendront respectivement vendredi prochain et le 2 mai. La fondation genevoise juge largement trop élevés les salaires des dirigeants des deux grandes banques.

Dans un communiqué publié vendredi, la Fondation Ethos observe toutefois que les deux grandes banques ont réalisé des progrès au niveau de la structure des rémunérations versées à leurs dirigeants. Et celle-ci de mentionner les limites définies par le numéro deux bancaire helvétique pour la part variable du salaire.

Cette mesure, exigée de longue date par la fondation genevoise qui représente plus de 140 caisses de pensions et autres fondations d'utilité publique, prévoit que la part variable de la rémunération du directeur général de Credit Suisse, Brady Dougan, ne pourra pas dépasser de six fois son salaire de base, et cela dès cette année.

Pour mémoire, l'Américain s'est vu verser en 2012 une enveloppe globale de 7,77 millions de francs, dont 2,5 millions au titre de son traitement de base. La rémunération de Brady Dougan a ainsi bondi de plus d'un tiers (+34,5%) par rapport à 2011, alors que l'établissement qu'il dirige a dans le même temps subi une chute de son bénéfice de plus d'un quart à 1,35 milliard.

Deux refus cette année

Un montant qu'Ethos estime excessif, tout comme celui octroyé au patron d'UBS, Sergio Ermotti. Le Tessinois a perçu 8,87 millions de francs l'an dernier, dont un salaire de base identique à celui de Brady Dougan. Le numéro un bancaire helvétique a lui essuyé en 2012 une perte nette de 2,51 milliards.

Les consignes de la fondation genevoise interviennent alors que des actionnaires ont refusé à deux reprises ces dernières semaines les rapports sur les rémunérations sur lesquels ils ont été consultés, fait extrêmement rare en Suisse.

Agrandir page UNE

agefi_2014-09-30_mar_01
Publications Agefi