jeudi 24 juillet 2014 // 19:04

Le low cost déstabilise les services

jeudi, 04.04.2013

De nouveaux producteurs mettent les leaders suisses sur la défensive.

Le nombre de producteurs et de marques d’implants dentaires dans le monde a passé de 63 en 2003 à 236 cette année. + 29% en deux ans, sur la base des données recueillies lors de la dernière édition de l’International Dental Show IDS 2013 à Cologne (le plus grand event commercial du secteur se tient tous les deux ans). Véritable baromètre de l’évolution du niveau de compétitivité de la branche, cette manifestation laisse d’ores et déjà présager un durcissement de la concurrence ces deux prochaines années. Ce qui devrait se traduire par une pression plus vive sur les prix des implants et prothèses dentaires. Dont plusieurs acteurs low cost devraient sortir renforcés. Alors que l’année 2012 a été marquée par l’une des évolutions les plus disparates entre l’essor de 5%-15% enregistré par le segment low cost, en regard du recul de 2% du pôle Premium (selon les estimations de Morgan Stanley). Cette évolution place le trio mondial de tête (le Bâlois Straumann, le Zurichois Nobel Biocare et l’Américain Dentsply avec site à Vallorbe-Ballaigues) dans l’obligation de mieux intégrer la demande de produits à prix abordables sans cannibaliser les services haut-de-gamme.

Agrandir page UNE

agefi_2013-04-04_jeu_01
Publications Agefi