samedi 01 novembre 2014 // 02:40

Le brut connaît sa plus forte chute en 5 mois à New York et Londres

jeudi, 04.04.2013

Chute marquée des prix du pétrole

Les prix du pétrole ont plongé de près de 3 dollars mercredi à New York comme à Londres, dans un marché miné par la surabondance des stocks d'or noir aux Etats-Unis et la crainte de voir ralentir la demande mondiale. Il s'agit de leur plus forte chute depuis novembre.

A New York, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a chuté de 2,74 dollars à 94,45 dollars. Revenu à son niveau de fin février, le WTI a brutalement effacé ses gains du mois de mars, au cours d'une chute d'une ampleur plus vue depuis le 20 novembre, en pourcentage (-2,9%), et depuis le 7 novembre en prix. Le brut avait alors glissé de 4,27 dollars.

Le mouvement de recul a été encore plus marqué à Londres où le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a plongé de 3,58 dollars à 107,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), tombant à des niveaux plus vus depuis le 2 décembre. Il s'agit là aussi de la dégringolade la plus marquée du Brent de référence sur une séance depuis le 7 novembre dernier, en pourcentage et en prix.

Ce plongeon soudain de l'or noir des deux côtés de l'Atlantique marque, pour les analystes, un changement d'humeur des courtiers qui avaient été gagnés en mars par l'optimisme des marchés boursiers et l'euphorie des records en série des grands indices de Wall Street.

L'annonce d'un chômage record en zone euro, des chiffres manufacturiers et d'activité économique décevants aux Etats-Unis, et surtout le choc d'une mauvaise nouvelle dans le secteur clef de l'emploi mercredi, avec les chiffres de l'emploi privé ADP, ont créé les conditions de cette volte-face.

La fermeture prolongée de l'oléoduc américain Pegasus, à la suite d'une fuite survenue dans l'Arkansas (sud-est) vendredi, est encore venue renforcer ces derniers jours la nervosité des opérateurs concernant la surabondance de pétrole aux États-Unis, le premier consommateur de brut.

Agrandir page UNE

agefi_2014-10-31_ven_01

LOGIN ABONNÉS

LES AVANTAGES DE L'ESPACE ABONNÉS

Lecture intégrale
- de l'édition du jour
- des neuf éditions précédentes

Trois éditions à tester
27 mars 2014
7 mai 2014
2 juin 2014

Accès aux archives

pour s'abonner 


Sponsorisé par



Recevez chaque jour la une de l'Agefi sur votre mail. S'inscrire


 
Publications Agefi