samedi 23 août 2014 // 02:01


Rima Haddad d'ETF Securities sur les produits indiciels cotés

02 mai 2013: interview de Rima Haddad, ETF Securities, accordé à Nicolette de Joncaire (Agefi) pour Dukascopy TV


Le développement foudroyant

L'Agefi 02.05.2013

ETF Securities. Les ETPs se sont propagés à grande vitesse. Une croissance annuelle de 33% des volumes depuis la crise.

Les produits indiciels cotés (ETP) connaissent une vogue extraordinaire. En Suisse, le marché des ETF est passé de 5 à 45 milliards de dollars en quelques années. ETF Securities se spécialise dans les produits basés sur les matières premières, les devises et, de manière plus limitée, les actions. De 300 millions de dollars il y a 10 ans, la société en gère aujourd'hui environ 26 milliards. Dont 25 milliards de fonds basés sur les commodities. Quatrième fournisseur européen (et septième au monde), ETF Securities représente 40% des flux d'ETP sur l'or physique au quatrième trimestre 2012. Rien d'étonnant si l'on rappelle que son fondateur, Graham Tuckwell, est à l'origine du premier ETP basé sur l'or physique. C'était il y a 10 ans, en Australie. Au lendemain de la chute spectaculaire de l'or, nous avons demandé à Rima Haddad, responsable de la Suisse et du Moyen-Orient, de faire le point.

Pourquoi les ETP sont-ils si populaires?

Ils permettent une diversification des investisseurs vers des actifs qui seraient, autrement, hors de leur portée. C'est le cas des matières premières qui, sous forme physique, exigent que l'acheteur soit à même d'assurer réception des livraisons. Ce qui est impensable sauf pour les traders en matières premières. C'est surtout dans les cinq dernières années au cours desquelles les corrélations entre actifs ont augmenté que l'appétit pour les produits basés sur les matières premières a augmenté. La croissance des ETP sur commodities a été de 33% chaque année car ils ont offert une excellente couverture au cours des périodes de baisse des marchés actions. Les ETP offrent, en outre, une transparence absolue et des frais d’administration minimes comparativement aux frais des fonds de placement gérés activement.

Le déclin du cours des matières premières va-t-il compromettre la croissance de ces ETP?

Effectivement, malgré les politiques de quantitative easing, les commodities ont baissé d'environ 5%. Mais à terme, la demande devrait reprendre. On assiste en Chine à une explosion du crédit. Les ventes immobilières sont en hausse de 69% au troisième trimestre 2012 et celles des voitures de 20% sur un an. La reprise de l'immobilier et de l'industrie américaines est également prometteuses. Même si la stagnation européenne pèse, l'augmentation du revenu par habitant dans les pays à forte croissance continuera à porter la demande. C'est l'offre qui met une certaine pression sur les prix. Les stocks de nickel, d'aluminium, de riz, de mais et même de cuivre sont abondants mais il existe toujours des matières pour lesquelles l'approvisionnement reste insuffisant.

Vers quelles matières premières les investisseurs devraient-ils se tourner?

Le platine et le palladium présentent des profils intéressants car ils sont étroitement corrélés au cycle de production de certains biens en hausse. Le platine est très utilisé dans les contacts électriques, les creusets et les fourneaux à haute température ainsi que dans les pots catalytiques automobiles. Où il peut être remplacé par le palladium. Plus de 80% du platine vient d'Afrique du Sud où les grèves entravent la production depuis l'année dernière. Malgré la faiblesse de la demande européenne, les analystes prévoient une pénurie cette année. Le profil du palladium est similaire. La baisse de production en Afrique du Sud et en Russie et l'augmentation attendue de la demande pour les catalyseurs automobiles aux Etats-Unis, en Chine et au Japon laissent augurer une pénurie qui pourrait se monter à près d'un million d'onces.

Que s'est-il passé avec l'or?

Nous avons assisté à une chute de 12% en 2 jours correspondant à 20 milliards de dollars de baisse des ETP et à une sortie de l'équivalent de 141 tonnes d'or. La crise chypriote est vraisemblablement l'élément catalyseur, aggravé par les ventes importantes d'un grand acteur du marché. Il faut aussi savoir qu'à partir de 1500 dollars l'once, la plupart des fonds quantitatifs sont programmés pour vendre automatiquement afin de minimiser les pertes.

Les ETP augmentent-ils la volatilité des matières premières?

On en a beaucoup parlé pour les denrées. J'estime que c'est faux. Les ETF ne représentent qu'une fraction minime du marché des futures sur denrées. Sur le mais, par exemple, ils ne couvrent que 0,2% de l'ensemble des contrats ouverts. L'été dernier, lorsque le cours du mais a augmenté de 32%, nous n'avons observé aucun flux entrants sur les ETP correspondants.

Les ETP sont-ils plus efficaces sur les périodes de hausse, de baisse ou de mouvements latéraux?

Ils présentent une excellente couverture des marchés baissiers. D'où leur succès en 2008.

Songez-vous à introduire des produits plus sophistiqués comme les Minimum Variance?

Non. Les stratégies Minimum Variance s'appliquent aux fonds actions sur lesquels notre exposition est minimale car nous traitons surtout les sociétés de production de matières premières. En outre, nous ne sommes pas des spécialistes de la volatilité.

On a reproché à certains ETP de ne pas être suffisamment couverts?

Ce n'est pas notre cas. Nous suivons les directives UCITs et publions nos collatéraux sur notre site internet. Pour les produits de taux, nos produits sont sur-collatéralisés de 2% au dessus de 5 ans et de 1% au-dessous. La sur-collatérisation de nos actions est de 5 à 10%.

interview: Nicolette de Joncaire

CV

Rima Haddad

Rima Haddad est directrice de la distribution pour la Suisse et le Moyen-Orient chez ETF Securities qu'elle a rejoint en octobre 2009 pour diriger la stratégie de distribution en Grande-Bretagne et en Europe des ETF. En mars 2011, elle a repris la gestion du développement et de la distribution en Suisse et au Moyen-Orient. Elle était auparavant spécialisée dans la vente et la distribution en Grèce et au Moyen-Orient pour Bloomberg où elle a passé sa dernière année à développer des projets pour la clientèle institutionnelle et les fonds alternatifs. Elle est titulaire d'un diplôme en Business Management obtenu avec mention de King's College, Londres.

Company Key facts

ETF Securities

ETF Securities est l'un des leaders du marché des produits indiciels cotés en bourse et un pionnier des produits basés sur les matières premières. La société est classée quatrième en Europe et septième dans le monde avec des actifs sous gestion d'environ 26 milliards de dollars. Elle s'est spécialisée dans les instruments dont les sous-jacents sont les matières premières, les devises et les titres des sociétés d'exploitation des ressources naturelles. Son fondateur, Graham Tuckwell, a lancé le premier produit basé sur l'or sur la bourse australienne il y a dix ans.

Volumes

Platinum & Palladium


Commodity volatiltiy


Gold 60 day o usd


Publications Agefi