jeudi 23 octobre 2014 // 01:10

L'Agefi: positionnement

Journal d’analyse et d’information par excellence, résolument indépendant, libéral très pragmatique depuis sa création, L’Agefi influence chaque jour l’opinion dans l’économie et la finance. Il offre une information à forte valeur ajoutée aux leaders suisses qui privilégient, au-delà des faits, une mise en perspective des événements. Une voix claire et professionnelle appréciée de tous, souvent citée en référence, fondamentalement positive, jamais critique abusivement.


Ciblé très local ...

et connecté aux réseaux planétaires

 

 

Tous les centres d’affaires, d’industrie et de technologies ont leur quotidien business to business.


L’Agefi est le seul quotidien économique et financier de Suisse. On pouvait penser il y a quelques années encore que la presse quotidienne n’avait plus d’avenir. Les choses paraissent beaucoup moins évidentes aujourd’hui. Il y a apparemment un futur pour des publications ciblées, bien profilées, à forte personnalité, légères en nombre de pages, lisibles, sans artifice, bien articulées avec le web. Même de nouveaux produits  parviennent à s’imposer.
 
L’Agefi est une marque ancienne, forte, avec un taux de notoriété très élevé sur son segment. Entreprise début 2009, la relance du titre sur des bases rédactionnelles nouvelles est un succès. Elle n’en est qu’à ses débuts. Notre ambition est de développer un laboratoire, une école de journalisme économique et financier, en phase avec l’actualité et tournés vers l’avenir.

Notre public est l’un des plus connectés aux réseaux planétaires. Le microcosme financier en Suisse, première vitrine de l’économie (le plus communicant), repose principalement sur le wealth management. C’est dire s’il appartient, en tant que service, à l’univers du luxe. Comme l’horlogerie en tant qu’industrie. Il s’agit en quelque sorte du même milieu, des mêmes clients.

Etroitement reliés aux investisseurs privés et institutionnels, aux fiduciaires, avocats et autres sociétés de services. L’ensemble des entreprises et de leurs ressources humaines, le management, les fonctions financières, le marketing, la R&D...

Dans une micro-région dont les activités technologiques, industrielles, de services, et de formation sont spectaculairement surdimensionnées par rapport au bassin de population, le défi à relever a tout son sens. Il s’agit d’offrir un vrai quotidien local orienté secteur privé, lecteurs de haut niveau opérant à l’échelle globale.

C’est dire si nous voulons être un modèle de quotidien engagé. La défense indépendante, critique, mais résolue de la place industrielle et financière fait partie de notre culture. Le succès des uns, que nous chroniquons avec sensibilité et réalisme, inspire les autres. Nous sommes convaincus de l’effet d’entraînement sur la prospérité collective. Même si les mécanismes sont bien trop complexes pour être chaque fois démontrés!
 
La politique nous intéresse dans la mesure où elle conditionne l’économie. En retour, nous relayons vers l’extérieur les points de vue très variés du secteur privé, en contact permanent avec cinq continents. Si souvent éloignés du petit monde clos de nos partis et administrations publiques. L’ensemble des médias fustigent régulièrement les dérives de l’économie et de la finance.Parfois à juste titre. Nous serons toujours là – parfois seuls – pour dénoncer celles de la politique.

François Schaller
Administrateur délégué
Rédacteur en chef

Publications Agefi